La Messe, célébration de l’Eucharistie

Nous venons à la messe pour :

  • Célé­brer en commu­nauté l’amour de Dieu et sa présence au milieu de nous ;
  • Parti­ci­per à la vie du Christ, la rece­voir, afin d’en vivre et de la trans­mettre au monde

Rites de l’ac­cueil

Au début de la messe, le Christ se rend présent dans son peuple assem­blé. Nous répon­­dons à une initia­tive qui ne vient pas de nous. Nous sommes invi­tés par Jésus lui-même, qui vient vers nous et nous accueille. « J’ai tant désiré manger cette Pâque avec vous. » (Luc 22,15) Nous sommes invi­tés à la table de la Parole et à la table de l’Eu­cha­ris­tie. Au début de la messe, nous nous présen­tons devant le Seigneur tels que nous sommes, avec nos péchés, et dans l’as­su­rance de son pardon. Puis nous chan­tons la louange de Dieu­ : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux… »

Litur­gie de la parole

Pendant la messe, le Christ se rend présent dans sa Parole. La Parole de Dieu Vivant s’adresse à nous. La Parole de Dieu est une nour­ri­ture qui nous fait vivre aujourd’­hui et façonne notre cœur à l’image de celui du Christ. Nous contem­plons et médi­tons ses paroles, ses gestes. Nous réali­sons de quel amour Dieu nous aime, désire que nous l’ai­­mions et que nous aimions nos frères. « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura plus jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura plus jamais soif. » (Jean 6,35)

Litur­gie eucha­ris­tique

Pendant la messe, le Christ se rend présent dans le pain et le vin, deve­nus son corps et son sang. La consé­cra­tion à la messe est réelle. Le pain et le vin deviennent vrai­ment le Corps et le Sang du Christ. Pour nous aujourd’­hui, Jésus est réel­le­ment présent dans le pain et le vin. Jésus se fait nour­ri­ture, il nous donne réel­le­ment sa vie. « Prenez et mangez, ceci est mon corps. Buvez-en tous, car ceci est mon sang, le sang de l’al­lian­ce… » (Matthieu 26, 26.28). C’est le Sacri­fice du Christ, le don de sa vie libre­ment consenti, sans cesse actua­lisé à chaque messe, et pour­tant réalisé une fois pour toutes dans la mort et la résur­rec­tion de Jésus il y a deux mille ans. « Faites cela en mémoire de moi » (Luc 22, 20).

À la commu­nion, nous rece­vons le corps du Christ, nous sommes donc liés au Christ indi­­vi­duel­le­ment. Mais comme nous mangeons tous une frac­tion du pain, nous sommes tous unis dans le Christ, et nous ne formons plus qu’un : le Corps du Christ, l’Église. « Le pain que nous rompons n’est-il pas commu­nion au corps du Christ ? Puisqu’il y a un seul pain, nous sommes tous un seul corps. » (1Corin­thiens 10, 16–17)

Rites de l’en­voi

À la fin de la messe, nous sommes envoyés dans le monde, comme présence du Christ pour nos frères. Nous avons reçu la vie du Christ. À nous de la commu­niquer autour de nous. À nous d’ac­com­plir par notre vie le projet d’amour de Dieu : se donner à tous les hommes. « Vivez dans l’ac­tion de grâce […] et tout ce que vous dites, tout ce que vous faites, que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus Christ… » (Colos­siens 3, 15–17)


Pourquoi aller à la messe chaque dimanche ?